Mort de l’évêque Bala au Cameroun: bras de fer entre l'Eglise et la justice

Mgr Jean-Marie Benoît Bala dans sa cathédrale, lors de sa dernière apparition publique, préside les obsèques de l'abbé Armel Djama, recteur du petit séminaire de Bafia, retrouvé mort.
© Wikimedia Commons / Valerie Leon

Un mois et demi après la mort de l'évêque Jean-Marie Benoit Bala, l'église camerounaise vient de récupérer son corps. L'évêque de Bafia avait été retrouvé mort dans une rivière du centre du pays. Un décès suspect autour duquel s'opposent l'église et le procureur. Ce dernier a conclu à une mort par noyade, alors que la Conférence épiscopale parle d'un assassinat. L'Eglise menace de porter plainte.

L'Eglise catholique du Cameroun a décidé de se constituer partie civile et « envisage de porter plainte contre X pour assassinat ». C'est ce que la Conférence épiscopale annonce dans un communiqué publié lundi.

La justice n'a pas encore été saisie, mais « ce dossier sera confié à un collège d'avocats », qui représentera la Conférence épiscoplae  « dans la recherche de la vérité », selon les termes du communiqué.

C'est la première fois que l'Eglise catholique du Cameroun hausse ainsi ouvertement le ton.

La déclaration selon laquelle Mgr Bala serait mort par noyade ne nous convainc pas alors nous allons nous constituer partie civile pour que la vérité se manifeste.
Monseigneur Samuel Kleda
18-07-2017 - Par Marie-Pierre Olphand

Depuis la mort de Mgr Bala, l'Eglise dénonce un assassinat brutal. Officiellement, la Conférence épiscopale n'est jamais entrée dans les détails, mais une source au sein de l'Eglise confirmait à RFI il y a quelques semaines que les premières analyses avaient révélé des violences sur le corps. « La noyade est la cause la plus probable du décès de l'évêque », avait lui estimé le procureur de la République.

Le bras de fer se poursuit donc et devrait franchir une nouvelle étape dans quelques jours avec le dépôt d'une plainte. Selon un membre de l'Eglise catholique, c'est un grand pas en avant comme le voulaient beaucoup de fidèles depuis la disparition de l'évêque il y a un mois et demi.

En attendant, l'Eglise va commencer à préparer les obsèques de Monseigneur Bala. Elles auront lieu les 2 et 3 août dans son diocèse de Bafia.