Afrique du Sud: les autorités veulent sécuriser l'aéroport de Johannesburg

L'aéroport international de Tambo, à Johannesburg (photo d'archives).
© AFP PHOTO/ Stéphane de Sakutin

Le ministre sud-africain de la Police a annoncé en fin de semaine un plan tactique de grande ampleur, pour combattre « la corruption » et le crime organisé à l'aéroport de Johannesburg. Ce plan stratégique comprend l'installation de nouvelles caméras de sécurité, des renforts policiers, et peut-être à terme la mise en place d'une cour de justice spéciale, pour traiter exclusivement des crimes commis à l'aéroport O.R. Tambo.

Depuis quelques mois, la criminalité semble hors de contrôle à l'aéroport O.R. Tambo. Dernier épisode en date, le vendredi 21 juillet : la police sud-africaine a intercepté 27 kilos de cocaïne dissimulés dans des produits cosmétiques. Un chargement en provenance de São Paulo, qui avait pour destination finale la République démocratique du Congo.

Mi-juillet, 197 kilos de cocaïne en provenance du Brésil et à destination de l'Australie avaient déjà été découverts par les policiers au sein d'une cargaison en transit à l'aéroport.

Mais l'incident le plus spectaculaire date du mois de mars, lorsqu'un groupe de braqueurs déguisés en policiers s'étaient emparés de plus d'un million d'euros en petites coupures, dans la zone sécurisée de l'aéroport.

Les voyageurs qui débarquent à O.R. Tambo sont également régulièrement ciblés, pris en filature avant d'être dévalisés par des hommes armés dès qu'ils quittent l'autoroute.

Les autorités ont maintenant décidé de sévir et de renforcer drastiquement la sécurité de l'aéroport. 7 policiers, 34 personnels de l'aéroport et 8 agents de l'office du tourisme ont déjà été suspendus de leurs fonctions dans le cadre de cette opération mains propres.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.