Buhari reçoit des gouverneurs, la présidence joue la carte de la transparence

Le président nigérian Muhammadu Buhari entouré de plusieurs gouverneurs à Londres, le 26 juillet.
© BAYO OMOBORIOWO / NIGERIA STATE HOUSE / AFP

Depuis 80 jours maintenant, le chef de l'Etat Muhammadu Buhari est au Royaume-Uni pour des raisons médicales. Depuis une dizaine de jours, il est autorisé à communiquer sur les personnes lui rendant visite. Ce fut d'abord son épouse Aicha Buhari, puis le président par intérim Yemi Osinbajo. Dimanche dernier, des membres de sa majorité présidentielle ont pu partager un repas avec lui. Mercredi 26 juillet, sept gouverneurs, dont deux de l'opposition, ont rencontré le président Buhari dans sa résidence officielle de Londres.

Des visiteurs tout sourire et un président montrant sa joie de les recevoir. En diffusant les images de deux gouverneurs de l'opposition aux côtés du Muhammadu Buhari, le service de communication de la présidence espère réduire les interrogations autour de la santé du chef de l'Etat nigérian.

Jusque là dans son séjour actuel en Angleterre, le chef d'Etat n'avait seulement reçu que des proches de sa famille ou de sa majorité politique. Or de nombreuses voix ces dernières semaines questionnaient très fort l'invisibilité du président Buhari. Comme par exemple celle d'Ayodele Fayose réclamant sa démission immédiate.

Premier candidat déclaré aux présidentielles de 2019, Ayodele Fayose est une des figures montantes du PDP, le Parti démocrate populaire. Gouverneur de l'Etat d'Ekiti, il n'a pas été retenu pour cet aller-retour Abuja-Londres organisé par l'entourage du président Buhari.

Ce sont deux gouverneurs du PDP bien moins critiques qui ont été sélectionnés. Ces deux dernières années, Emmanuel Udom et David Umahi ont témoigné de leur sympathie à l'égard de Muhammadu Buhari en public ou dans les médias. Emmanuel Udom ayant même été jusqu'à souhaiter « la réussite du Projet Nigeria mené par l'administration Buhari. »

Accompagnés de cinq autres gouverneurs de la majorité présidentielle, ces deux membres de l'opposition ont donc pu voir le chef de l'Etat nigérian. Mais comme tous les récents visiteurs, les deux hommes rentrent au Nigeria sans savoir la date de retour de Muhammadu Buhari à Abuja.