Republier
Tunisie Femmes

Violences faites aux femmes en Tunisie: le soulagement après l’adoption de la loi

Mercredi soir 26 juillet, le Parlement tunisien a adopté une loi historique contre les violences faites aux femmes (photo d'illustration).
© FETHI BELAID / AFP

Mercredi soir 26 juillet, le Parlement tunisien a adopté une loi historique contre les violences faites aux femmes. Un texte qui contient des avancées très importantes et qui a pu voir le jour en grande partie grâce aux associations de défense des droits des femmes, qui ont participé à sa rédaction et ont poussé pour son adoption. Parmi elles, l'ATFD, l'Association tunisienne des femmes démocrates, reconnue pour son travail depuis des années. Reportage au Centre d'écoute des femmes victimes de violences, géré par l'ATFD à Tunis.

Épuisées, mais soulagées. Au lendemain de l’adoption de la loi, les militantes savourent leur victoire. Dans la salle où l’ATFD reçoit chaque année des dizaines de femmes victimes de violences, la présidente de l’association Monia Ben Jemia, se félicite de ce qu’elle considère comme une révolution : « Pour nous c'est l'aboutissement de plus de 20 ans de militantisme. Je suis fière de ma Tunisie. Je suis très émue. »

Autre femme engagée présente ce jour-là, Bochra Belhaj Hmida. Membre historique de l’ATFD, elle est aujourd’hui députée et a porté cette loi jusqu’au bout. Grâce à l’appui de ses alliés modernistes, mais aussi des élues femmes d’Ennahdha, le parti islamiste majoritaire à l’Assemblée. « Tous les clivages qu'on imaginait n'étaient pas aussi clairs, explique-t-elle. On découvre que les féministes sont partout et qu’il y avait une conscience générale par rapport au phénomène de la violence. Et ça c'est très important. »

Mais les féministes tunisiennes ne comptent pas s’arrêter là. Leur prochain combat : supprimer les dispositions discriminatoires envers les femmes qui existent encore dans la loi tunisienne, concernant l’héritage notamment.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.