Législatives au Sénégal: qui a gagné la bataille de Dakar?

Dépouillement à Dakar pour les législatives au Sénégal, le 30 juillet 2017.
© Guillaume Thibault/RFI

Au Sénégal, tout le monde attend les résultats définitifs des législatives de dimanche. Ils devraient être annoncés d'ici mercredi. La victoire de la coalition de Macky Sall est définitive mais il n'est pas possible, pour le moment, d'en mesurer l'ampleur. L'attente des résultats provoque de nouvelles tensions avec l'opposition, notamment, pour savoir qui a gagné la bataille de Dakar.

Khalifa Sall - maire de Dakar devenu député en prison – ainsi que ses proches ont fait de Dakar leur fief, leur base. Pour eux, il est visiblement inimaginable de perdre ce territoire. Lors d'une conférence de presse, ce lundi 31 juillet, sans avancer de preuves concrètes, ils ont accusé la majorité de hold-up électoral.

« Ce qu’il faut retenir, c’est qu’en dépit de toutes ces violations et difficultés, la victoire de notre coalition Mankoo Taxawu Senegal dans le département de Dakar est sans contestation. Nous n’accepterons pas de voir un hold-up électoral. Nous ne l’accepterons pas », a déclaré Cheikh Gueye.

Pour le président Macky Sall qui voit en Khalifa Sall un adversaire potentiel pour la présidentielle 2019, la prise de Dakar était une priorité. Dans la bataille, il a placé ses fidèles lieutenants, notamment son ministre des Finances. Amadou Ba a décidé, comme les autres mentors de la coalition présidentielle, de garder le silence et de ne pas répondre aux attaques de l'opposition. Sa seule déclaration, il l'a faite au cœur de la nuit de dimanche à lundi, pour revendiquer la victoire de Dakar.

« La coalition Benno Bokk Yakaar gagne à Dakar et Dakar est sous le contrôle de Benno Bokk Yakaar », a-t-il déclaré.

Les proches de Khalifa Sall ont déjà promis de déposer des recours en justice mais ils devront, pour cela, attendre, comme tout le monde les résultats définitifs de ces législatives.