Législatives au Sénégal: les recommandations de la mission de l'Union africaine

Catherine Samba-Panza, chez des observateurs de l'UA lors de la présentation du rapport des élections législatives.
© RFI/Guillaume Thibault

Le Sénégal est toujours dans l’attente des résultats des élections législatives de dimanche 30 juillet. La coalition du président Macky Sall revendique la victoire dans la quasi-totalité du pays notamment à Dakar, fief de la coalition du maire Khalifa Sall, qui estime aussi avoir gagné. La tension est donc encore vive au sein de la classe politique et cette tension a été pointée du doigt par la mission d'observation de l'Union africaine.

L'UA a souhaité présenter son rapport dans les règles de l'art. Une heure d'explications, de précisions : « 90% des bureaux de vote visités n’ont pas ouvert à l’heure », a notamment égrené Catherine Samba-Panza, reprenant point par point tout le processus.

Le constat de l'ex-présidente centrafricaine : malgré les sérieux problèmes d'organisation, ce vote a été régulier. « Le scrutin s’est globalement passé dans des conditions de transparence », a-t-elle déclaré.

Ce qui inquiète en revanche Catherine Samba-Panza, ce sont les vives tensions au sein de la classe politique à deux ans de la présidentielle. « Les griefs portés par les uns et les autres représentent des risques pour la stabilité du pays. »

Cathrine Samba-Panza a aussi rappelé la règle au lendemain d'une élection. Toutes les coalitions qui revendiquent la victoire à Dakar, doivent respecter la loi et attendre la proclamation des résultats. « Que ces coalitions soient patientes (…). Je pense qu’il faut consentir à la loi, à ce qui est prévu par la loi électorale. »

Les résultats des législatives sont donc très attendus, mais personne au niveau des instances d'organisation n'est en mesure de donner une date précise de leurs proclamations.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.