Zambie: arrestation d'un opposant pour des propos sur le président

Une vue de la capitale zambienne, Lusaka.
© © Getty Images/Stuart Fox

En Zambie, nouvelle arrestation d’un leader de l’opposition. Saviour Chishimba, a été interpellé vendredi 4 août par des policiers à la sortie d’une chaîne de télévision de Lusaka. L’opposant, qui était l’invité d’une émission, est connu pour être très critique envers le président Edgar Lungu. Une arrestation qui arrive quatre mois après celle du principal opposant Hakainde Hichilema.

Tout s’est passé très vite pour Saviour Chishimba. Dès sa sortie de la chaîne de télé Diamond TV, les forces de l’ordre se sont saisies de lui et l’ont conduit à leur quartier général.

La police a annoncé que l’opposant est détenu pour avoir lancé des propos diffamatoires à l’encontre du président Edgar Lungu. Le mois dernier déjà, le président de l’Union des progressistes avait critiqué ouvertement la gestion des deniers publics par l’Etat. Il s’en était pris au chef de l’Etat et à sa manière de gouverner la Zambie.

L’opposant avait aussi qualifié d’absurde la décision du président d’imposer l’état d’urgence dans le pays, au lendemain du déclenchement d’un grave incendie dans un marché de Lusaka. Une sortie virulente qui a irrité les partisans d’Edgar Lungu.

Depuis sa réélection contestée en 2016, le président zambien fait face à une levée de boucliers de l’opposition. L’arrestation de Saviour Chishimba fait écho à celle de Hakainde Hichilema, quatre mois plus tôt. L’opposant historique est inculpé pour trahison, après avoir fait obstacle au cortège présidentiel. Il risque, lui, jusqu’à cinq ans d’emprisonnement.