Republier
RDC

RDC: affrontements meurtriers entre Pygmées et Bantous Lubas dans le Tanganyika

(Photo d'illustration) Malgré une accord de paix en décembre dernier, les violences ont repris entre Pygmées et Lubas. Ici, un palmier de la paix planté par d'anciens chefs de milices des deux peuples.
© Sonia Rolley/RFI

En République démocratique du Congo, de violents combats ont opposé Pygmées Twa et Bantous Lubas ce vendredi 4 août dans la province du Tanganyika. La société civile fait état d'un bilan non confirmé d’un peu plus de 50 victimes. Au moins une trentaine de blessés dont certains graves ont été soignés après ces combats, selon une source médicale. Le gouvernement provincial a envoyé une délégation sur place pour faire une évaluation.

Une attaque de Pygmée Twa contre la communauté des Bantous Lubas aurait fait selon un premier bilan non confirmé une cinquantaine de victimes et une trentaine de blessés dans le groupement de Lambo Kilela dans la province du Tanganyika. Une zone jusqu'ici épargnée par ces violences intercommunautaires qui gangrènent la province depuis août 2016.

« Les Pygmées ont quitté le village Kabulo qui est à 40 kilomètres de Kalemie et se sont dirigés vers Lambo Kilela. Et tout le long de leur passage dans certains villages, ils ont pris les leurs, donc des groupes de pygmées qui étaient dans plusieurs villages tout au long de la route et ils se sont rendus à la Lambo Kilela. Là ils ont attaqué le village. Et même le chef a été attaqué parce que c’était une attaque-surprise. Le chef a été atteint par deux flèches. Et ensuite, c’était le carnage », explique au micro de RFI Modeste Kabazi, porte-parole de la société civile du Tanganyika.

Raisons inconnues

Les raisons de l’attaque restent pour le moment inconnues. « On ne sait pas encore ce qui s’est passé parce qu’en fait, c’était le groupement de Lambo Kilela. Ce groupement jusque-là n’avait jamais été attaqué par les Pygmées, poursuit Modeste Kabazi. On est encore en train de chercher à regrouper tous les rescapés. Ensuite, on pourra savoir ce qui s’est passé exactement ».

Les tensions entre les deux communautés sont en fait antérieures à l'indépendance de la RDC (1960). Depuis décembre 2013, le nord du Katanga est le théâtre de nombreux accrochages meurtriers entre des Bantous Luba et Pygmées Twa.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.