Zimbabwe: Morgan Tsvangirai annonce la formation d'une coalition d'opposition

Morgan Tsvangirai lors d'un congrès du MDC, à Harare, le 31 octobre 2014.
© REUTERS/Philimon Bulawayo

Au Zimbabwe, le principal leader de l’opposition Morgan Tsvangirai, a annoncé samedi 5 août la formation d’une grande coalition d’opposition en vue des élections nationales de 2018. En dépit de ses 93 ans et de sa santé déclinante, Robert Mugabe brigue un nouveau mandat, après près de quatre décennies au pouvoir au Zimbabwe.

L’opposition zimbabwéenne ne peut plus avancer en ordre dispersé, si elle veut faire tomber Robert Mugabe. C’est le message que Morgan Tsvangirai a adressé samedi 5 août à ses alliés de l’opposition.

Le chef du Mouvement pour le changement démocratique (MDC), s’est à nouveau uni à son ancien adjoint, l’ex-député Welshman Ncube et à un ancien proche, Tendaï Biti, qui avait quitté le MDC pour former son propre parti. Quatre autres factions d’opposition ont également signé le nouvel accord de coalition.

Les querelles qui minent l’opposition zimbabwéenne doivent maintenant être laissées de côté. « Nous sommes venus unis pour donner au peuple zimbabwéen une autre chance de faire tomber Robert Mugabe », a déclaré Tendaï Biti.

Tous se sont mis d’accord pour se ranger derrière Morgan Tsvangirai en vue des élections de 2018 pour défaire Robert Mugabe, qui dirige le Zimbabwe depuis l’indépendance en 1980.

En mai, des discussions s’étaient déjà engagées entre Morgan Tsvangirai et l’ancienne vice-présidente Joice Mujuru, devenue opposante. Mais ils n’avaient pas pu se mettre d’accord sur le nom du candidat à la présidentielle, ni sur la répartition des sièges parlementaire.