Republier
Algérie

Incendies en Algérie: le manque de moyens des pompiers fait polémique

La Kabylie en proie aux flammes (photo d'archives).
© AFP

En Algérie, le bilan des incendies s'aggrave. Les autorités ont annoncé dimanche 6 août que plus de 14 000 hectares avaient brûlé depuis le 1er juin dans plus de 1 600 feux de forêt. Le ministre de l'Agriculture a promis des indemnisations pour les agriculteurs. Mais à Tifra, en Kabylie, là où un immense incendie a ravagé les champs d'oliviers, on estime qu'il faut l'intervention de Canadair. Dans le pays c'est le manque de moyens des pompiers qui fait désormais polémique.

Cette semaine, à Tifra, près de Béjaia, 400 hectares ont brûlé en une demi-heure. Les pompiers ont fait tout ce qu'ils pouvaient. Mais il a fallu l'aide des habitants. « Toute la commune est mobilisée, et même les autres communes ont envoyé des citernes, gens. Ils ont fait leur devoir », explique Nadjim Kettou, le chef du comité de village.

Le maire de Tifra s'interroge sur l'absence de Canadair. Dans le pays, 18 régions sont touchées par les incendies. Des partis politiques et des militants demandent publiquement des explications sur le manque de moyens.

« La protection civile possède six hélicoptères de transport qui peuvent faire des opérations de largage d’eau de manière ponctuelle, affirmele journaliste Akram Kharief, spécialiste des questions de défense. Ce ne sont pas les quantités d’eau qui sont déversées par les Canadair. Il y a une crise de prise de responsabilité. Les moyens sont là et je pense que s’il y avait une plus grande coordination, une planification, sans grand effort financier l’Algérie parviendrait à mobiliser suffisamment de ressources pour faire face aux incendies. »

Ce week-end, les fameux hélicoptères ont finalement été mobilisés, pour la première fois pour larguer de l'eau dans l'est du pays, où les incendies se poursuivent.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.