Algérie: le Premier ministre limogé trois mois à peine après sa nomination

Abdelmadjid Tebboune, ici en février 2016, ne sera resté Premier ministre que deux mois et demi.
© RYAD KRAMDI / AFP

En Algérie, le Premier ministre a été démis de ses fonctions mardi 15 août. C'est un communiqué de la présidence de la République qui l'a annoncé. Abdelmadjid Tebboune est remplacé par Ahmed Ouyahia, un proche de la présidence, un homme fort du régime. Mais cette destitution intervient alors que le Premier ministre tentait de réduire l'emprise des importations sur l'économie.

Il n'est resté en fonction que deux mois et demi. Abdelmadjid Tebboune semble victime de sa tentative de réguler le secteur économique d'une Algérie qui souffre de la chute des prix du pétrole.

Au mois de juin, le Premier ministre déchu avait annoncé des enquêtes sur l'attribution de marchés publics, des restrictions d'importations, dénonçait la corruption et il avait publiquement critiqué l'inefficacité économique des usines de montage automobile créées par le précédent ministre de l'Industrie. Ces mesures étaient très impopulaires au sein des importateurs, et des hommes d'affaires dont une partie est aujourd'hui au pouvoir dans le pays.

Au début du mois d'août, des médias privés proches du pouvoir annoncent que les tentatives de réformes du Premier ministre sont désavouées par le président Bouteflika, qui dénonce le « harcèlement contre les hommes d'affaires ».

La destitution du Premier ministre, remplacé par Ahmed Ouyahia, proche de la présidence, montre que la bataille contre les nouveaux oligarques, qui se sont enrichis lorsque le pétrole était au plus haut, n'est pas pour aujourd'hui. Mais elles montrent surtout que dans l'équation pour la succession d'Abdelaziz Bouteflika, au-delà des acteurs habituels, il faudra compter avec les hommes d'affaires.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.