Burkina Faso: une marche d'hommage et du souvenir prévue à Ouagadougou

L'avenue Kwame Nkrumah, dans le centre de Ouagadougou, où a lieu l'attaque.
© Wikimedia commons / Zenman

Au Burkina Faso, une marche silencieuse, organisée par les acteurs de la société civile, des personnalités culturelles et politiques, des hommes d'affaires et des leaders religieux est prévue ce samedi 19 août au matin à Ouagadougou, six jours après l'attentat qui a fait 18 morts dans un restaurant de la ville.

C'est une marche d'hommage et du souvenir indique les membres de la mairie de Ouagadougou qui se déroulera ce samedi matin. Une marche blanche et silencieuse qui partira à 9h00 du rond-point des Nations unies pour aller jusque sur les lieux du drame, au restaurant Istanbul sur l’avenue Kwame Nkrumah.

Seront présents les membres du gouvernement, de l'Assemblée nationale, des autorités religieuses et le maire de la ville.

Vendredi déjà lors de la grande prière, l'imam de la grande mosquée sunnite de Ouagadougou a appelé les fidèles à « dissocier musulmans et terroristes ». « Le fait que de nombreux musulmans soient tombés sous les balles des assaillants est bien la preuve que cet acte terroriste ne relève pas de l'islam » a-t-il dit.

Le pays majoritairement musulmans est d'autant plus marqué que dimanche dernier on comptait deux prédicateurs koweitiens venu pour prodiguer l'enseignement du Coran à leurs coreligionnaire. Un attentat, qui six jours après la mort de ces 18 victimes, n'est toujours pas revendiqué.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.