Le Sud-Africain Wayne Lotter, défenseur des éléphants, assassiné en Tanzanie

Assassiné ce vendredi 18 août à Dar es Salam en Tanzanie, Wayne Lotter avait consacré sa vie à la protection des éléphants.
© RFI/Gaël Grilhot

Un défenseur de l’environnement, célèbre pour sa lutte contre le braconnage des éléphants en Tanzanie, a été tué par balles ce vendredi 18 août à Dar es Salam, la capitale économique du pays. Il était à l'arrière d'un taxi lorsque deux homme armés l'ont arrêté et l'ont abattu. Leurs motivations restent encore inconnues. La victime s'appelle Wayne Lotter, il avait 51 ans.

C'était un défenseur de la nature dévoué. Wayne Lotter est né en Afrique du Sud, c'était surtout un amoureux de l'Afrique. Pour ses anciens collègues gardes forestiers, il était tout simplement un « héros ».

Le célèbre défenseur de l'environnement a été abattu par deux armés alors qu'il se trouvait à l'arrère d'un taxi à Dar es Salam en Tanzanie. Les motivations des auteurs du crimes restent pour l'instant inconnues.

On doit à Wayne Lotter l'ouverture en Tanzanie de la fondation de protection de la nature PAMS, en 2009. Il avait reçu plusieurs menaces de morts, selon ses collègues, à cause de son combat contre le trafic d'ivoire et le braconnage des éléphants.

La PAMS soutient financièrement une unité d'investigation sur les crimes graves. Elle a contribué à l'arrestation de près de 2 000 trafiquants et braconiers. Par exemple, la Chinoise Yang Feng Glan, elle était surnommée « la reine de l'ivoire » et elle avait été impliquée dans la vente de plus de 700 défenses d'éléphants à elle-seule.

Un engagement pour l'environnement qui a valu au Sud-Africain de se faire de nombreux ennemis. La célèbre primatologue Jane Goodall a réagi à l'annonce en soulignant que Wayne Lotter avait dû faire face à « des menaces personnelles » dans sa lutte contre le braconnage. « Si ce lâche attentat est une tentative de mettre fin au travail de la fondation, ce sera un échec », a-t-elle ajouté.