Libye: l'ex-Premier ministre Ali Zeidan libéré après un mystérieux enlèvement

Ali Zeidan lorsqu'il était Premier ministre, le 31 juillet 2013 à Tripoli.
© Reuters/Ismail Zitouny

L'ancien Premier ministre libyen, Ali Zeidan, qui avait été enlevé le 13 août à Tripoli, a été libéré mardi 22 août dans la soirée. Selon ses proches, il est sain et sauf dans un hôtel de la capitale. Son fils a confirmé cette information, mais aucun groupe ni service sécuritaire n'a annoncé officiellement sa responsabilité dans ce rapt.

Joint par téléphone, Zeidan Ali Zeidan, fils de l’ancien Premier ministre libyen, confirme la libération de son père, mais ne sait toujours pas qui était derrière cet enlèvement, ni les raisons qui l'ont motivé.

Des photos d’Ali Zeidan prises après sa libération font le tour des médias sociaux. Son garde du corps enlevé avec lui affirme qu'il est en bonne santé.

L’ancien Premier ministre (2012-2014) avait été enlevé dans l'hôtel Corinthia à Tripoli alors qu’il faisait sa première visite dans la capitale depuis 2014.

Les forces de sûreté générale impliquées ?

Un responsable libyen, invité par la chaîne libyenne 218, affirme que les forces de sûreté générale sont responsables de ce rapt. Elles auraient agi ainsi pensant qu'il y avait un mandat d'arrêt contre lui pour une affaire de corruption remontant à 2013.

Il aurait été libéré après que les services de la sûreté se sont assurés « qu'aucune charge ne pesait contre lui », selon ce responsable.

La sûreté générale libyenne relève directement du ministère de l’Intérieur, mais jusqu’à maintenant ce service n’a pas reconnu officiellement sa responsabilité dans ce kidnapping.

Selon nos informations, la sûreté libyenne a tenté de remettre Ali Zeidan au procureur, qui a refusé indiquant qu’aucun mandat d’arrêt n’existait contre l’ancien Premier ministre.

Selon son fils, Ali Zeidan a décidé de se rendre ce mercredi au bureau du procureur général. Une initiative personnelle destinée à clarifier une fois pour toutes la situation.