Corruption au Nigeria: l'étau se resserre autour de l'ex-ministre du Pétrole

Diezani Alison-Madueke est soupçonnée d'avoir détourné plusieurs millions de dollars au Nigeria.
© REUTERS/Rick Wilking/File photo

Une cour de justice nigériane a ordonné ce lundi 28 août la saisie bancaire de 7,6 milliards de nairas, soit 21 millions de dollars, sur les comptes de Diezani Alison Madueke. L'ex-ministre du Pétrole dans le gouvernement de Goodluck Jonathan est accusée de plusieurs faits de corruption. Cette nouvelle affaire vient s'ajouter à une longue liste la concernant.

Selon l'accusation, ces 21 millions de dollars se trouveraient sur des comptes
de banques nigérianes. La Commission des crimes économiques et financiers
aurait donc réussi à remonter jusqu'aux personnes ayant ouvert ces comptes.

Tous porteraient les noms de trois anciens responsables de la compagnie pétrolière nationale. Ces trois cadres supérieurs auraient détourné et dissimulé cet argent entre 2010 et 2015. La justice nigériane cherche à établir le lien, car à l'époque, Diezani Alison Madueke était la ministre des Hydrocarbures.

Cette saisie financière vient à la suite de récentes confiscations de plusieurs propriétés à son nom ou à celui de ses proches. La semaine dernière, c'étaient des biens pour une valeur de sept millions de dollars. Il y a quelques mois, un immeuble d'une valeur de trent-sept millions de dollars était mis sous scellé dans un riche quartier de Lagos.

Corruption internationale et blanchiment d'argent

Diezani Alison Madueke est actuellement en liberté sous caution en Angleterre dans le cadre d'une autre enquête pour corruption internationale et blanchiment d'argent.

Son nom est cité dans une plainte pour corruption aux Etats-Unis. Diezani Alison Madueke est aussi sous les radars de la justice italienne à cause d'un contrat pétrolier de plus d'un milliard d'euros. La chute se poursuit donc pour la première femme à avoir dirigé l'Organisation des pays exportateurs de pétrole.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.