Présidentielle au Kenya: l’accès aux serveurs de l’IEBC au cœur des débats

Le leader de l'opposition Raïla Odinga pendant un meeting dans le bidonville de Mathare à Nairobi, le 13 août 2017.
© REUTERS/Siegfried Modola

Au Kenya, suite du feuilleton judiciaire concernant le recours de Raila Odinga contre la réélection d'Uhuru Kenyatta. Ce mardi était la deuxième et dernière journée d'audience avec une polémique autour de l'accès de l'opposition au système informatique de la Commission électorale. Les avocats de Raila Odinga accusent l'IEBC de ne pas avoir respecté les ordres de la Cour Suprême qui avait lundi demandé à la Commission d'autoriser l'opposition à consulter ses serveurs.

« L'accès à certaines informations importantes nous a été refusé », a déclaré devant la Cour James Orengo, l'avocat de Raila Odinga. L'opposition affirme avoir pu consulter certains dossiers, comme les originaux des procès-verbaux, mais assure ne pas avoir vu la totalité des serveurs de la Commission.

Des pièces primordiales pour l'équipe légale de l'opposant qui tente de prouver que le système informatique de l'IEBC a été piraté, afin d'augmenter le résultat d'Uhuru Kenyatta. Dans la matinée, certains avocats de Raila Odinga disaient même que la salle prévue pour l'examen des serveurs était inaccessible.

« Faux », déclare l'IEBC, qui assure avoir respecté l'ordre de la Cour suprême. La Commission a d'ailleurs publié sur son compte twitter des photos montrant les équipes des différentes parties penchées sur des ordinateurs.

La polémique a encore donné lieu à des débats animés entre les différentes parties qui campent sur leurs positions. Ce devraient être les derniers puisqu’avant de clore la séance, le juge David Maraga a promis un verdict d'ici vendredi.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.