RDC: le CNSA ne rencontrera pas la Céni à Kananga pour préparer les élections

La ville de Kananga, capitale de la province du Kasaï Central.
© wikipedia

En RDC, c’est le premier couac entre le CNSA et la Céni. Le Conseil national de suivi de l'accord de la Saint-Sylvestre, présidé par Joseph Olenghankoy, refuse de répondre à l'invitation de la Commission électorale pour une réunion d'évaluation du processus à Kananga, capitale de la province du Kasaï-Central. Cet organe de contrôle de l'application de l'accord du 31 décembre 2016 estime que c'est à lui que revient l'initiative de convoquer une telle réunion.

« Ce qui se passe actuellement à Kananga, c’est une réunion de la Céni, c’est interne ». Le rapporteur du Conseil national de suivi de l'accord de la Saint-Sylvestre est formel: pour Valentin Vangi, la rencontre de Kananga est tout simplement une réunion interne à la Céni.

« La Céni nous a informés la semaine passée qu’ils allaient à Kananga. D’abord pour faire une réunion tripartite et nous avons de manière unanime, en plénière, décidé et signifié à la Céni que ce qu’ils allaient faire au niveau de Kananga, c’est ce qu’on appelle nous l’étape préparatoire de la tripartite et que nous aussi de notre côté nous sommes en train de travailler là-dessus ».

A son arrivée dimanche à Kananga, le président de la Céni, Corneille Nangaa, avait parlé de la tenue d'un atelier d'évaluation du processus électoral, avec la participation du gouvernement et du CNSA. La publication du calendrier électoral était également annoncée pour la fin de ces travaux.

Mais, du côté CNSA, son rapporteur Valentin Vangi affirme, lui, que la tripartite Céni-gouvernement-CNSA aura plutôt lieu à Kinshasa dans quelques jours, c'est-à-dire début septembre.