Mali: rencontre avec le gouverneur de Kidal de retour d’une visite dans le Nord

Des soldats de la Minusma montent la garde devant le gouvernorat de Kidal, le 15 novembre 2013.
© REUTERS

La semaine dernière, pour la première fois depuis 2014, le gouverneur de Kidal nommé par l'Etat a pu se rendre dans cette localité du nord-est du Mali, toujours aux mains des combattants armés de la Coordination des mouvements de l'Azawad. Le gouverneur est de retour à Bamako depuis mercredi 30 août, avant de repartir.

Le gouverneur de la région de Kidal, Sidi Mohamed ag Ichrach, est revenu à Bamako et il est satisfait de son séjour : « La mission n’était pas gagnée d’avance. J’ai rencontré toutes les personnes que je voulais rencontrer et il n’y a eu aucun incident donc j’estime que vraiment ça a été une mission qui a été très positive ».

Sur place à Kidal tous ces interlocuteurs ont, dit-il, souhaité le retour de l’Etat, mais il faut y aller étape par étape : « En urgence, les populations ont demandé l’école, la santé, l’hydraulique et la justice. Ce sont les quatre points que tout le monde réclame ».

Quid de la délicate opération DDR, Démobilisation-Désarmement-Réinsertion : « Les interlocuteurs, ceux de la Coordination des mouvements de l’Azawad, ils m’ont tous confirmé la volonté de désarmer et de cantonner. Les sites de cantonnement sont déjà choisis. Les quatre sites sont déjà choisis ».

Selon le gouverneur, pour que la machine n’enregistre pas de raté, il faut instaurer la confiance entre les différents acteurs : « C’est-à-dire aller vers les populations, les impliquer dans tout le processus, les écouter ».

En principe, début septembre, monsieur le gouverneur rejoindra son poste à Kidal, cette fois-ci pour une longue durée.