Le Sénégal n’a plus ni Premier ministre ni gouvernement

Allocution de l'ex-Premier ministre sénégalais Mahammed Boun Abdallah Dionne devant la présidence, mardi 5 septembre en début d'après-midi.
© RFI/Guillaume Thibaut

Un mois après la large victoire de la majorité aux législatives, liste qu’il dirigeait, le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne a présenté en début d’après-midi sa démission et n’a pas été reconduit par le président Macky Sall qui se donne quelques jours pour trancher.

Dix petites minutes de tête-à-tête. L’entretien entre Macky Sall et Mahammed Boun Abdallah Dionne à la présidence a été particulièrement court. Le Premier ministre est arrivé avec 3 heures de retard sur le planning prévu. A la sortie sur le perron, il n’a rien dit sur une possible reconduction à son poste.

« Moi, je suis venu présenter la démission du gouvernement au chef de l'Etat. Faut pas se presser, chaque chose à son heure. Dans les heures, les jours, les semaines, à sa convenance, il désignera et le chef et les membres du gouvernement de la République ».

Le président Macky Sall est resté invisible lors de la démission du Premier ministre, mais il a fait lire un communiqué par le ministre secrétaire général de la Présidence, Maxime Jean Simon Ndiaye : « Le chef de l'Etat fait noter que le Premier ministre sortant s'est acquitté de sa charge avec dévouement. Le chef de l'Etat vous remercie et vous informe que dans les prochains jours, sera formé un nouveau gouvernement qui devra poursuivre sans relâche le travail entamé depuis 2012 ».

Dans l’attente du nouveau gouvernement, de l’installation de la nouvelle Assemblée nationale dans laquelle siégera d’ailleurs l’ex-Premier ministre Dione, le président assoit en tout cas son pouvoir et est bien pour quelques jours le seul maître à bord.