Republier
RCA ONU

[Reportage] Projet pilote du DDR en RCA: des ex-Seleka déposent les armes

Des soldats de l'ex-Seleka en patrouille, près de Bambari, en mai dernier (photo d'illustration).
© AFP PHOTO / PACOME PABANDJI

En Centrafrique, le projet pilote du DDR est désormais engagé. En théorie, 560 combattants appartenant aux 14 groupes du pays commencent à déposer les armes en vue de se réintégrer dans la vie civile ou dans l'armée. Mardi 5 septembre, une vingtaine d'ex-Seleka sont partis remettre une partie de l'arsenal.

C'est avec ferveur que les combattants montent dans le bus qui les amène à l'annexe de la Minusca. Sur le trajet, ils entonnent des chants victorieux, armes vides à la main.

A leur arrivée, ils remettent leur arme qui est immédiatement sécurisée par une société privée. L'arme est ensuite étiquetée, référencée, mise à l'abri dans un conteneur pendant que l'ex-combattant se fait enregistrer avant de suivre des ateliers de sensibilisation en vue de sa réintégration ; le « R » du DDR.

Yvon, lui, a décidé d'intégrer l'armée centrafricaine, elle-même en cours de formation. Pour l'ancien rebelle, maintenant la priorité n'est plus dans le conflit mais dans la réconciliation. Même avec les anti-Balaka : « Nous sommes des Centrafricains. C'est notre pays. Donc on va être ensemble pour défendre notre pays. Il n'y a pas de problème. »

Mais comment s'assurer que ces ex-combattants ne retourneront pas aux armes ? Pour Hervé Hesse, responsable du renforcement de capacité du DDR à la Minusca, c'est par la responsabilisation que se trouve la clef du succès. « L'espoir c'est qu'ils développent une capacité à se subvenir eux-mêmes sans utiliser les armes comme ils le faisaient jusqu'à présent, explique-t-il. C'est tout le principe. Il n'y a pas de garantie à 100%. Ça va de pair avec l'aide au développement et d'autres efforts que je qualifierais de civils. »

Si ce premier test fonctionne, ce seront 7 000 belligérants qui profiteront de ces formations. Avec à la clef l'espoir d'une réduction de la violence dans l'ensemble du pays.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.