Congo-B: la société civile presse le FMI de poser des conditions au gouvernement

Christine Lagarde, directrice du Fonds monétaire international (FMI).
© REUTERS/Aly Song

Au Congo-Brazzaville, les caisses sont vides et le gouvernement va négocier un plan d'ajustement structurel avec le Fonds monétaire international (FMI). Des organisations de la société civile ont écrit à sa directrice générale, la Française Christine Lagarde, pour lui demander de lui imposer des conditionnalités lors de ces négociations, en estimant que si le pays est dans une situation malgré la manne pétrolière dont il bénéficie, c'était à cause de la mauvaise gouvernance et de la corruption.

Le Congo est dans une guerre, il y a dans le Pool une guerre. Il y a un climat qui est malsain.
Franck N'zila, coordinateur du mouvement Ras-le-bol
07-09-2017 - Par Esdras Ndikumana

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.