Madagascar: grève du personnel chargé des sites internet du gouvernement

Les serveurs ont été déconnectés en raison d'une grève des employés de l'agence en charge des sites du gouvernement.
© Photo: Michael Bocchieri/Getty Images/AFP

Depuis bientôt le 21 août, à chaque tentative de connexion vers tous les sites internet des ministères et de la présidence, le même message apparaît : « Ce site est inaccessible. Impossible de trouver l'adresse DNS du serveur ». En plus des 50 sites web, une partie des 4000 adresses mails du gouvernement ne fonctionnent pas. Les serveurs ont été déconnectés volontairement en raison d'une grève du personnel de l'ANRE.

L'ANRE, l'Agence nationale de réalisation de l'e-gouvernance, s'occupe depuis une dizaine d'années de la gestion des sites internet de l'Etat. Mais depuis 11 mois, les ingénieurs de cette entreprise publique n'ont pas reçu leur salaire.

Le directeur général de l'ANRE, Briand Andrianirina, qui est également le mari de la ministre de la Population, précise qu'il n'a pas non plus été payé. Il ajoute que cette grève « n'a rien de politique mais les employés ne peuvent plus travailler dans ces conditions, ils n'ont même plus d'argent pour payer leurs frais de transport ».

Les problèmes ont commencé en 2015, date à laquelle remonte la dernière réunion du conseil d'administration. En plus des retards de salaires, les paiements des forfaits internet et téléphoniques avaient aussi été arrêtés. En 2016, le personnel a également subi un retard de 8 mois de salaire, débloqué par une subvention spéciale du gouvernement.

L'ANRE souhaite désormais trouver une solution pérenne concernant le financement de leur entreprise. Du côté de la présidence, de la primature ou du ministère des Finances, aucune explication concernant la raison de ces retards de salaires répétés, mais une promesse de règlement rapide.