Rencontre avec les chefs gabonais champions d’Afrique de l’art culinaire

Le manioc était au menu de l'équipe gabonaise primée.
© David Monniaux/Wikimedia CC

Une bonne nouvelle au Gabon, l'Association des cuisiniers du pays (ACG) a remporté récemment en Afrique du Sud le « Trophée Nelson Mandela pour la cuisine panafricaine ». Dix pays ont participé à cette compétition co-organisée par l'Union africaine. Et le Gabon a remporté le premier prix, suivi du Zimbabwe et de l'Afrique du Sud.

Depuis qu'ils sont rentrés d'Afrique du Sud, les membres de l’Association des cuisiniers du Gabon sont sur un petit nuage. Ils enchaînent les passages sur les plateaux de télévision pour annoncer la bonne nouvelle au Gabonais.

« On a mené ce vert-jaune-bleu jusqu’au bout. Et c’est la victoire de tout le Gabon. On est en train de rentrer dans une grande histoire de la cuisine gabonaise », estime Claude Livia Ntsame Mba, membre de l'écurie gagnante.

Ces Panthères, version cuisine, ont puisé dans la pure tradition culinaire de cinq des neuf provinces du Gabon pour concocter le menu qui a envouté le jury. Merlin Ella, le chef, dévoile un petit coin de ce menu : « En entrée, déjà, nous sommes partis sur une base de chenilles. On a aussi harmonisé ça avec de la patate douce et des graines de courge. Il fallait commencer par une soupe. Donc, vu que le Gabon est connu mondialement pour son bouillon, on a fait un bouillon de poisson avec la sardine, de l’oseille, de la tomate. C’était vraiment bien fait, en fait. Ensuite, pour le plat principal, on mange souvent des feuilles de manioc avec du poisson, c’est ce plat-là qu’on a vraiment travaillé astronomiquement à la manière des chefs. Et comme dessert, nous sommes partis sur une base de fruits sauvages que l’on trouve ici chez nous. On a travaillé ça avec une panna cotta. Les gars ont apprécié et c’était bon. C’était parfait ».

Créée en 2014, l'Association des cuisiniers du Gabon veut devenir l'ambassadrice de la cuisine gabonaise très mal connue dans le monde.