Republier
Côte d'Ivoire

Cacao illégal: les autorités ivoiriennes assurent avoir pris toute la mesure de l’affaire

Une coopérative agricole de cacao de la région de Guiglo, le 6 octobre 2016.
© Sia KAMBOU / AFP

L'enquête de l'ONG Mighty Earth sur les plantations illégales de cacao fait réagir en Côte d'Ivoire. Ce rapport, obtenu en avant-première par RFI, montre comment les forêts et espaces protégés du pays sont taillés en pièce pour fournir du cacao aux grands groupes industriels, profitant de l'inefficacité voir de la complicité de l'Etat ivoirien. Un phénomène dont le ministre ivoirien des Eaux et forêts, Alain Richard Donwahi, dit avoir pris toute la mesure.

Tous ces problèmes qui ont été notés par cette ONG et par nous-mêmes également vont trouver solution. Toutes les parties prenantes en Côte d’Ivoire, ce sont assises autour d’une même table, non seulement les acteurs institutionnels, mais aussi privés. Nous sommes en train de définir une nouvelle stratégie de protection de nos forêts, de nos forêts classées notamment, et puis de réhabilitation du couvert forestier de Côte d’Ivoire. Nous aurons des mesures concrètes à proposer dans les semaines à venir.
Alain Richard Donwahi, ministre ivoirien des Eaux et forêts
14-09-2017 - Par RFI

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.