Mali: l’otage Amadou Ndjoum libéré après plus de 4 mois et demi de captivité

Le gouverneur de Mopti, le colonel Sidi Samaké, confirme avoir vu et s'être entretenu avec l'ex-otage (photo d'illustration).
© Getty Images/Friedrich Schmidt

Amadou Ndjoum est libre, l'otage malien retenu par des terroristes dans le centre du Mali a pu retrouver sa famille après 142 jours de captivité.

La voix de Nouhoum Konimpo, le neveu d'Amadou Ndjoum, est à peine audible, couverte par les hurlements de joie et les klaxons. Joint par téléphone à Mopti, Nouhoum confirme la nouvelle : Amadou est libre. Ses ravisseurs l'ont relâché mercredi soir 13 septembre, dans la nature. Il a dû marcher pour rejoindre une route et est tombé sur un habitant qui l'a ramené à la ville la plus proche, Youwarou, non loin de là où il avait été enlevé.

Le gouverneur de Mopti, le colonel Sidi Samaké, confirme avoir vu et s'être entretenu avec l'ex-otage. Impossible jeudi soir de joindre personnellement Amadou Ndjoum, il était en route pour Bamako, escorté par des militaires. Les autorités espèrent obtenir des renseignements sur ces ravisseurs, confie le gouverneur.

Cette libération intervient quelques semaines après que son comité de soutien ait tiré la sonnette d'alarme, devant le manque de mobilisation autour de sa captivité. Selon la famille, les ravisseurs exigeaient la libération de prisonniers en échange d'Amadou Ndjoum, pour l'instant on ne sait pas si de telles tractations ont eu lieu.