Bénin: le ministre des Transports, proche du président Talon, a été limogé

L'ancien ministre béninois des Infrastructures et des transport, Hervé Hêhomey, lors d'un passage à la télévision Bénin Web TV.
© Capture d'écran de Benin Web Tv

Au Bénin, le ministre des Infrastructures et des transports vient d’être limogé. Hervé Hêhomey a été relevé de ses fonctions par décret présidentiel. C’est désormais le ministre du Cadre de vie, José Didier Tonato qui assure l'intérim. Aucune raison officielle n’a pour l’instant été donnée pour justifier cette décision et dans le pays, cela pose question.

Ce limogeage a surpris tout le monde. Le président Patrice Talon se sépare d’un de ses plus proches ministres et d’une pièce maîtresse. Hervé Hêhomey était responsable d’un secteur clé au Bénin et stratégique dans le programme d’action du gouvernement : les infrastructures et les transports.

Il avait en charge la réforme du port de Cotonou, la construction d’un nouvel aéroport à Glo Djigbé ainsi que la construction et la rénovation de routes. Le ministre était d’ailleurs en tournée depuis quelques jours pour suivre l’avancement de différents chantiers.

La classe politique se questionne

D’après les informations de RFI, ce limogeage ne remet pas en cause le remaniement ministériel dont on parle depuis plusieurs semaines. Y a-t-il eu un événement exceptionnel pour que le chef de l’Etat prenne cette décision ? Et si oui, lequel ?

L’opposition, par la voix du Parti de libération du peuple, demande des explications en ces termes : le ministre a-t-il commis une faute grave ? Est-il impliqué dans un scandale ? D’autres se demandent si ce sont ses critiques formulées publiquement vendredi envers une entreprise de BTP qui lui ont coûté son poste.

C’est en tout cas le premier changement opéré par le chef de l’Etat dans l’équipe qu’il a mise en place en avril 2016.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.