L’Afrique du Sud est le pays où l’on meurt le plus à cause de l’alcool au volant

Malgré un faible nombre de véhicule en circulation, l'Afrique est l'un des continents du monde où les routes sont les plus meurtrières pour les automobilistes.
© SIA KAMBOU / AFP

Ce week-end, l’Afrique du Sud célèbrait l’Heritage Day, la Fête du Patrimoine. Un week-end prolongé jusqu’à lundi, où les festivités sont nombreuses. Chaque année, c’est une période connue pour être particulièrement meurtrière sur les routes sud-africaines. Le pays fait partie des plus touchés par les accidents de la route, souvent dus à l’alcool.

Depuis vendredi soir, au moins 23 personnes sont décédées sur les routes d’Afrique du Sud. L’Heritage Day est réputé pour son lot d’accidents de la route, mais peut-être pas autant que la semaine de Pâques, où 235 personnes ont perdu la vie au volant en 5 jours cette année.

Avec 14 000 morts tous les ans, l’Afrique du Sud est un des dix pays où l’on meurt le plus sur la route, mais encore loin derrière la Thaïlande ou l’Iran par exemple.

C’est surtout le pays où l’on meurt le plus à cause de l’alcool au volant, selon un rapport de l’Organisation mondiale de la santé. Elle estime à 60% les collisions dues à l’alcool.

Les autorités sud-africaines cherchent à trouver des sanctions à la hauteur de ce fléau, d’autant que seulement une mise en examen sur dix se traduit par une condamnation.

Mardi dernier, pour montrer l’exemple, le tribunal de Durban a condamné un chauffard à 20 ans de prison pour avoir tué 3 jeunes femmes alors qu’il conduisait ivre.

Un peu plus tôt en septembre, le gouvernement a lui annoncé de nouvelles mesures. Parmi elles, la mise en place d’un permis à points à la fin de l’année. Il n’est jamais entré en vigueur depuis son vote en 1998. Il permettra d’identifier plus facilement les conducteurs à risque.

► A lire: Pourquoi les accidents de la route tuent-ils de plus en plus en Afrique?