Nigeria: une dizaine d'arrestations lors d'une manifestation à Maiduguri

Plusieurs milliers de manifestants ont défilé dans les de Maiduguri dimanche 24 septembre 2017.
© Moïse GOMIS/RFI

Dans le nord-est du Nigeria, des milliers de personnes déplacées par la violence ont manifesté dimanche 24 septembre dans les rues de Maiduguri pour protester contre leurs conditions de vie. Une dizaine de personnes ont été interpellées par la police.

Plusieurs milliers d'hommes et de femmes vivant dans le camp de Dalori ont défilé dans les rues de Maiduguri pour dénoncer le manque d'eau et de nourriture. Ceux qui logent chez l'habitant, ont défilé pour protester contre le coût de la vie. Les manifestants ont ensuite tenté de se rendre à Bama, leur ville d'origine, la deuxième en importance de l'Etat du Borno, à 75 km de là. Mais la police les a obligés à rebrousser chemin. Une dizaine de personnes ont été interpellées.

« Le commissaire de police de l'État du Borno et son équipe sont arrivés abruptement sur le lieu de la manifestation. Ils ont érigé des barrières pour nous empêcher d'avancer, a expliqué à RFI Kachalla Grema Kyari, l'un des organisateurs de la manifestation. Nous avons commencé à discuter avec eux, à exprimer notre point de vue, nos doléances. Ils ont refusé de nous écouter. Après un certain temps, nous nous sommes consultés entre nous et avons décidé de faire marche arrière. Après avoir fait demi-tour, quelques-uns de nos membres, une dizaine d'entre eux, ont été arrêtés. Ils sont actuellement au commissariat de la police de l'État du Borno ».