Republier
Rwanda

La famille de Diane Rwigara dénonce une détention arbitraire et politique

Diane Rwigara à son arrivée à la conférence de presse pour l'annonce de sa candidature à la présidentielle rwandaise en indépendante, à Kigali le 3 mai 2017.
© CYRIL NDEGEYA / AFP

Au Rwanda, l'étau se resserre autour de l'ancienne candidate à la présidentielle Diane Rwigara. D'abord accusée de fraude fiscale, Diane Rwigara est désormais aussi accusée de faux et d'usage de faux pour des signatures présentées lors de la présidentielle au Rwanda. Après un mois de convocations quasi quotidiennes de la police et une fouille complète de son domicile, Diane Rwigara, sa sœur et leur mère ont finalement été placées en détention préventive ce samedi. La police rwandaise a cinq jours, avant de décider s'il y a lieu, oui ou non, de demander des poursuites judiciaires. Antoine Rwigara, le frère de Diane, basé aux Etats-Unis dénonce une arrestation arbitraire et politique.

Ils les accusent de menacer la sécurité de l’Etat, des choses qui n’ont aucun sens.

Antoine Rwigara, frère de Diane Rwigara
26-09-2017 - Par Léa-Lisa Westerhoff

 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.