Bénin: une formation américaine contre la fraude et la corruption

Vue générale de Cotonou, la capitale économique du Bénin. (Image d'illustration)
© Wikimedia

Les Etats-Unis ont démarré en juin un programme de développement du secteur de l’énergie au Bénin sur 5 ans, pour un montant de 375 millions de dollars. Afin de lutter contre la fraude et la corruption, le Millenium Challenge Corporation, le MCC, chargé de cette aide au développement, organise depuis mardi 26 septembre à Cotonou un atelier sur le code de bonne conduite. Le sous-secrétaire d’Etat au Trésor américain, qui était de passage au Bénin, a même assisté au lancement.

C’est en anglais que les représentants du MCC, venus de Washington, forment les employés du programme, des cadres du ministère de l’Energie et d’autres partenaires. Ils indiquent les règles et les comportements à tenir.

« Ce sont les directives américaines par rapport à l’utilisation d'impôts américains. On veut que tout le monde sache ce qu’il faut faire en cas de fraude et ce qu'il faut faire pour se comporter d’une manière éthique et digne, explique Lucy Tamlin, l'ambassadrice des Etats-Unis au Bénin. Il faut absolument que chaque dollar soit destiné au bénéfice des citoyens béninois ».

Cette formation a lieu dans tous les pays qui reçoivent l’aide américaine. Au Bénin, le détournement d’argent néerlandais destiné à l’accès à l’eau, révélé en 2015, a refroidi les bailleurs. La lutte contre la corruption est un engagement du gouvernement actuel.

« Nous en avons fait un principe cardinal de notre gestion des politiques publiques, affirme le ministre d’Etat en charge du Développement, Abdoulaye Bio Tchané. Ce qui lui vaut sa présence dans le tout premier pilier du programme d’action du gouvernement. Il est impérieux de maintenir une veille permanente afin de soutenir et d’améliorer la dynamique de progrès dans ce domaine ».

Avec les Etats-Unis, la règle est simple : s’il y a de la fraude, le Bénin devra tout rembourser.