RCA: pour le président Touadéra, parler de génocide n’est pas «justifié»

Le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra, le 12 février 2016, à Bangui.
© REUTERS/Siegfried Modola/Files

Faustin-Archange Touadéra poursuit sa tournée internationale. Le président centrafricain est à Genève où il s'exprimait mercredi 27 septembre devant le Conseil des droits de l'homme de l'ONU sur la situation dans son pays. Au mois d'août, le responsable des affaires humanitaires de l'ONU, Stephen O'Brien, de retour d'un voyage à Bangassou dans le sud-est du pays, avait pointé des risques de génocide en RCA. Une analyse que ne partage pas tout à fait le président Touadéra, qui estime que ce terme est trop fort.

Il y a des violences, je crois qu’il y a des problèmes sécuritaires.
Faustin-Archange Touadéra, président centrafricain
28-09-2017 - Par RFI

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.