Madagascar: rassemblements interdits pour endiguer la propagation de la peste

Dans un bidonville de Madagascar, le retour de la saison des pluies marque aussi le retour de la prolifération des rats (photo d'illustration).
© RFI/Sarah Tétaud

Toutes les réunions publiques et rassemblements sont interdits dans la capitale malgache, Antananarivo. Une décision prise ce samedi 30 septembre par le Premier ministre malgache pour lutter contre la propagation de la peste. Samedi, la Coupe de basket des clubs champions de l'océan Indien s'est jouée à huis clos pour éviter toute contamination.

Ce sont des tribunes vides qui ont accueilli les joueurs de basket des clubs de l'océan Indien samedi. Le stade de Mahamasina, à Antananarivo, a été interdit d'accès aux supporters. Une mesure pour éviter la propagation de la peste dans la capitale.

Depuis le mois d'aout, 6 personnes sont mortes de cette maladie à Antananarivo. Parmi elles, le coach du club de basket seychellois de Beau Vallon, Alix Allisop. Vendredi, ce sont 4 personnes qui sont décédées de la peste pulmonaire, indique le ministère malgache de la Santé publique.

Après le tournoi de basket, qui s'est terminé vers 23h30 heure locale, chaque joueur a été examiné par un médecin. « Ils ne sont pas mis en quarantaine » explique le docteur Manitra Rakotoarivony, directeur de la promotion de la santé. « S'ils ont été en contact avec une personne porteuse de la peste ou s'il y a des signes avant-coureurs, comme de la toux ou de la fièvre, nous effectuons un traitement préventif », poursuit-il.

Lors d'une déclaration à la chaine de télévision nationale malgache, le Premier ministre, Olivier Mahafaly a indiqué que l'annulation des manifestations publiques était une mesure provisoire en attendant « l'évolution de la lutte contre cette maladie ». Le chef du gouvernement a indiqué que des mesures seraient prises dans les aéroports et dans les gares routières pour éviter les paniques et maîtriser la maladie.

Si elle n'est pas prise en charge rapidement, la forme pulmonaire de peste peut être fatale en seulement 24h. Depuis le mois d'août, au moins 24 personnes sont mortes de la peste à Madagascar, selon les chiffres du ministère malgache de la Santé publique. Dans le pays, la saison pesteuse s'étend en général d'octobre à mars. La maladie réapparaît presque chaque année sur la Grande Ile depuis 1980.