La Turquie inaugure une base militaire en Somalie

Le général Hulusi Akar, chef d'état-major des forces armées turques, et un soldat somalien, lors de l'inauguration de la base militaire turque basée à Mogadiscio.
© REUTERS/Feisal Omar

Après deux années de travaux, la Turquie a inauguré samedi 30 septembre en Somalie sa plus importante base militaire à l'étranger, marquant l'intérêt stratégique d’Ankara pour l'Afrique de l'Est. Le chef d’état-major turc, Hulusi Akar, y représentait la Turquie et son président, Recep Tayyip Erdogan, grand artisan du rapprochement entre Ankara et Mogadiscio.

Avec notre correspondante à IstanbulAnne Andlauer

« Le gouvernement et le peuple somalien n’oublieront jamais l’aide immense de nos frères turcs » : plusieurs journaux du week-end en Turquie reprenaient en Une ces paroles attribuées au Premier ministre somalien.

Hassan Ali Khaire inaugurait à Mogadiscio une base militaire turque de 4 km2. Située en bordure de mer, près de l’aéroport, elle peut accueillir plus de 1 500 soldats pour des formations.

La construction de cette base à 50 millions de dollars marque une étape importante de l’implantation turque en Somalie, longtemps focalisée sur l’aide humanitaire et les échanges économiques. Ces derniers ont atteint 118 millions de dollars l’an dernier, tandis qu’Ankara affirme avoir déployé plus d’un demi-milliard de dollars d’aide humanitaire et au développement dans le pays depuis 2011.

L’objectif de cette base militaire est de créer une armée somalienne mieux aguerrie pour combattre les membres du groupe islamiste Shebab et d’autres milices qui opèrent dans la région. C’est aussi, pour le président turc Recep Tayyip Erdogan, une affaire de prestige et d’influence dans le monde, en particulier dans le monde musulman.