Liberia: un ex-rebelle impliqué lors de la guerre civile jugé aux Etats-Unis

L'ex-rebelle libérien Mohammed Jabatteh est jugé à partir de ce lundi à Philadelphie aux Etats Unis.
© Getty Images/ Spaces Images

Le procès de l’ex-rebelle libérien Mohammed Jabatteh doit s’ouvrir ce lundi à Philadelphie aux Etats Unis. Il s’agit d’un ancien commandant de l’ULIMO, un des groupes rebelles impliqués dans la première guerre civile libérienne dans les années 1990. Celui qu’on surnomme « Jungle Jabbah »  est accusé d’avoir menti aux autorités pour obtenir l’asile aux Etats-Unis. Mais ce procès, en apparence pour « fraude » et « parjure », doit faire la lumière sur d’éventuels crimes de guerre. Pour Alain Werner, le directeur de Civitas Maxima, une ONG suisse qui est en relation avec des victimes du conflit, c’est un procès historique.

C’est la première fois que des victimes vont parler des atrocités très sérieuses qui ont été commises durant la première guerre civile. Et puis, c’est dans un contexte où nous pensons que l’année prochaine il y aura peut-être deux, peut-être trois autres procès, cette fois-ci en Europe, toujours sur les atrocités ayant été commise durant la guerre au Liberia alors que comme vous le savez nous sommes dans un contexte où au Liberia il y a une impunité totale où beaucoup d’anciens chefs de guerre sont au gouvernement ou au Parlement ou en politique et qu’il n’y a pour l’instant aucune possibilité pour les victimes au Liberia de pouvoir obtenir justice.
Alain Werner, directeur de Civitas Maxima
02-10-2017 - Par Michel Arseneault