Libye: réouverture du port de Benghazi

Liesse populaire dans le port de Benghazi à l'occasion de la reprise des activités portuaires, le 1er octobre 2017.
© Abdullah DOMA / AFP

Après trois ans de fermeture, le port de Benghazi est prêt à accueillir les navires commerciaux. En 2014, la mainmise des islamistes extrémistes sur la ville a conduit à la fermeture de ce port, le plus grand, en son espace, en Libye. Destiné au trafic commercial, il va soulager les habitants de Benghazi et fera baisser les prix du gaz et d'autres produits. Les autorités accordent d'ailleurs une exonération temporaire des droits de douane sur l'importation afin de stimuler l'activité commerciale de ce port.

En raison de combats entre les forces du maréchal Khalifa Haftar et les islamistes extrémistes durant de longs mois à Benghazi, le port de la ville tout comme son aéroport ont été fermés. Mais dès la fin des combats, en juillet dernier, l'aéroport a été rouvert et le trafic a repris.

Quant au port situé au centre-ville, il a fallu procéder d'abord au déminage et à l'anéantissement des pièges plantés par les jihadistes. Il a fallu ensuite réhabiliter le lieu et remettre les infrastructures en marche. Les travaux sont allés à un rythme soutenu depuis août dernier avant l'ouverture officielle du port dimanche 1er octobre.

Et c'est en présence du Premier ministre du gouvernement de l'est du pays ainsi que d'autres personnalités politiques et militaires que l'inauguration s'est faite. Ils étaient venus de Tobrouk à bord du navire commercial Lady Halloum.

L'activité portuaire de Benghazi porte essentiellement sur le commerce. Durant ces trois dernières années, le port de Misrata avait profité de cette fermeture. Aujourd'hui, le port de Benghazi compte bien reprendre son rôle et les autorités libyennes de l'est assurent qu'il est à nouveau sécurisé et capable de recevoir des cargos internationaux.