Immobilier: Wizodia, la plateforme qui vient en aide à la diaspora africaine

La plateforme Wizodia accompagne les Africains de la diaspora qui souhaitent faire construire dans leur pays d'origine.
© Wizodia/RFI/Capture d'écran

Pour la diaspora d'Afrique, faire construire un bien immobilier dans son pays d'origine peut devenir un parcours du combattant : démarches administratives, avances qui s'évaporent, gestion des travaux à distance... Face à ce constat, deux entrepreneurs viennent de lancer une plateforme pour accompagner les projets immobiliers sur le terrain : Wizodia.

Yao Attignon parle d'expérience. Il y a quelques années, ce consultant en informatique en France se lance dans un projet immobilier, chez lui, au Togo. Ce qui s'est avéré un cauchemar.

« J’ai mis plus de quatre à cinq ans pour pouvoir avoir ne serait-ce qu’un petit reçu attestant de l’achat de mon terrain et de la propriété que j’avais sur ce terrain-là, raconte-t-il. J’ai entamé aussi une construction, mais malheureusement je ne disposais pas d’assez de formation et de visibilité sur les démarches à entreprendre ».

Accompagnement

Aujourd’hui, s'il a effectivement un bien immobilier, il n'est pas encore arrivé au bout de ses peines. Avec son associé d'origine ivoirienne, Lionel Menzan, il lance donc Wizodia avec un réseau d'agents immobiliers, de notaires, ou d'architectes sur le terrain.

« Lorsque le client vient faire une demande de son projet immobilier, je dirais un duplex de six pièces à Abdjan, il sera mis en relation avec un architecte qui va l’accompagner dans l’élaboration du plan et dans toutes les formalités administratives, explique-t-il . Ensuite, le constructeur va lui faire des vidéos-construction et l’accompagner dans la construction de son bien. Nous avons une équipe de chantier dédiée qui fait des comptes rendus avec photos et vidéos pour suivre l’avancement des travaux jusqu’à la remise des clés ».

La plateforme se rémunère avec des commissions auprès de ses partenaires. Elle fonctionne aujourd’hui pour trois pays : la Côte d'Ivoire, le Togo et le Bénin. Prochaines étapes : le Burkina Faso et la Guinée.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.