RDC: le gouvernement se lance dans la bataille contre la corruption

Le Premier ministre congolais Bruno Tshibala, le 4 avril 2017 à Kinshasa.
© JUNIOR KANNAH / AFP

En République démocratique du Congo (RDC), le gouvernement part en guerre contre la corruption et la concussion. Le Premier ministre Bruno Tshibala veut renflouer les caisses de l'Etat et en appelle à une prise de conscience.

En République démocratique du Congo (RDC), Bruno Tshibala a lancé une campagne de sensibilisation, ce 3 octobre. Le Premier ministre a appelé les fonctionnaires et tous les autres Congolais à combattre la fraude et la concussion, c'est-à-dire les malversations financières commises par des agents de l'Etat.

« Il faut donc combattre sans concession la corruption, la fraude fiscale et douanière, la contrebande ainsi que toutes les pesanteurs qui bloquent les développements durables de notre pays », a-t-il notamment déclaré.

Améliorer les recettes de l'Etat

« Les fonctionnaires de l’Etat doivent donc choisir entre l’augmentation de la prospérité générale du pays, dont ils seront eux aussi bénéficiaires, et la corruption, la fraude fiscale et douanière qui vont détruire durablement le pays et le maintenir dans la pauvreté et les difficultés quotidiennes insolubles », a poursuivi le Premier ministre.

Les mesures urgentes annoncées par le gouvernement sont destinées à améliorer les recettes de l'Etat, a tenu à préciser Bruno Tshibala. Les actes répréhensibles sont à sanctionner sévèrement, selon le Premier ministre.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.