Au Kenya, pour les rencontres Africa2017, la France veut faire passer son message

L'ambassadeur de France au Kenya, Antoine Sivan, lors des Rencontres Africa 2017, organisées à Nairobi.
© Rencontres Africa

Deuxième et dernier jour, ce vendredi 6 octobre, des « Rencontres Africa », le forum d’affaires franco-africain organisé dans trois villes différentes sur le continent : Abidjan en début de semaine, Tunis et Nairobi ce jeudi et vendredi. A Nairobi, ce rendez-vous des affaires se veut optimiste, malgré le climat tendu en vue d’un nouveau scrutin présidentiel décidé par la justice. Les autorités françaises, qui organisent cet évènement, veulent faire passer le message que la France sera bien présente pour faire des affaires avec les Kényans.

Alors que le pays attend ce vendredi de nouvelles manifestations de l'opposition, les Rencontres Africa suivent leurs cours. Pour l'ambassadeur français au Kenya, Antoine Sivan, le contexte ne doit pas freiner l'envie des Français d'entreprendre dans le pays : « Je passe un message d’optimisme, parce que quelles que soient les vicissitudes que connaît la politique intérieure kényane, il y a un message de long terme à passer sur ce pays qui est le message business as usual (les affaires comme d’habitude). C’est ça qui est très important. La relation ici au Kenya est une relation essentiellement de business. Et donc elle est relation politique, mais elle est surtout relation de business ».

Surtout que le potentiel est immense. C'est le cas pour Laurent Lemaître, qui travaille pour une entreprise de construction d'hôtels et de bureaux : « Dans mon domaine - la construction - il y a une grosse opportunité parce qu’il y a très peu de concurrence locale et même internationale. On a vraiment une place à faire. En plus, je pense amener un savoir-faire français. Mais il y a vraiment des choses à apporter qui manquent ici en fait ».

Et l'accueil est plutôt chaleureux pour ces premières Rencontres Africa à Nairobi. Près de 1 000 Kényans inscrits sont venus à la rencontre des entreprises françaises.

Au marché central de Nairobi, les clients se font rares. Cette femme assise sur une marche près des étals fournit des poissons aux vendeurs. Monika attend que ces vendeurs la payent.

Reportage: au Kenya, un quotidien compliqué sur le plan économique
06-10-2017 - Par Aabla Jounaïdi

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.