Mauritanie: HRW s’inquiète de la détention d’un sénateur de l’opposition

Vue aérienne de Nouakchott, Mauritanie.
© Wikimedia

Human Rights Watch s'alarme de la détention prolongée en Mauritanie, depuis près d'un mois, du leader d'opposition Mohamed Ould Ghadda. L'ancien sénateur a été arrêté au lendemain d'un référendum constitutionnel, qui prévoyait notamment la dissolution du Sénat, et dont il était l'un des principaux opposants. Mohamed Ould Ghadda a été arrêté en lien avec une nébuleuse affaire de corruption. L'organisation américaine de défense des droits de l'homme appelle, dans un communiqué rendu public ce jeudi, le pouvoir mauritanien à mettre fin au flou qui entoure aujourd'hui sa détention.

Il a été arrêté le 10 août après le référendum. Il est resté en garde à vue et n’a pas vu un juge pendant trois semaines.
Éric Goldstein, responsable régional de Human Rights Watch
06-10-2017 - Par Esdras Ndikumana

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.