Madagascar: des écoles fermées pour éviter la propagation de la peste

Campagne d'information pour lutter contre la propagation de la peste, dans le district d'Antananarivo, le 5 octobre 2017.
© RIJASOLO / AFP

Depuis deux mois, 258 cas de peste ont été enregistrés à Madagascar et 36 personnes sont mortes de cette maladie d'après les chiffres publiés par le ministère de la Santé publique vendredi 6 octobre. Un bilan qui s'alourdit tous les jours. Car cette année, la maladie touche aussi les grandes villes et elle est plus contagieuse. C'est sa forme pulmonaire, qui se transmet par la toux, qui fait de nombreuses victimes. Elle peut être fatale en seulement 24 heures. Les autorités malgaches ont donc mis en place de nouvelles mesures de précaution.

Deux mois après le premier cas de peste, les autorités peinent à enrayer l'épidémie dans les zones urbaines.

Vendredi, le ministère de l'Education a décidé de suspendre les cours pendant une semaine pour les écoliers et les étudiants d'Antananarivo, de Tamatave, Majunga et Fenerive-Est pour éviter la propagation. Dans cette dernière ville, un enseignant a été contaminé par la peste.

Le gouvernement malgache a aussi interdit les visites aux détenus dans les prisons de deux régions de Madagascar. Des prisons souvent surpeuplées et insalubres. Dans les quatre gares routières de la capitale, les passagers doivent désormais renseigner leur identité dans des registres.

Air Seychelles va suspendre ses vols

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) se dit « préoccupée » par la propagation de la maladie dans le pays, et ce d'autant plus que la saison pesteuse vient seulement de débuter.

Le risque de contagion à l'international est jugé faible par l'OMS. Elle ne préconise aucune restriction de voyage. Mais la compagnie Air Seychelles a fait savoir qu'elle suspendait ses vols à destination de la Grande Ile à partir de dimanche, à la demande des autorités seychelloises. La semaine dernière un ressortissant de l'archipel est mort de la peste à Antananarivo.

Le ministre malgache de la Santé tente de rassurer : « Toutes les dispositions pour éviter les contaminations ont été prises dans les aéroports », indique-t-il. « Des dispositions qui respectent les normes sanitaires internationales », a-t-il précisé.