Mali: une administration provisoire dans les collèges ex-Horizon

Bamako, en mai 2016. (Photo d'illustration)
© Thomas Imo/Photothek via Getty

Le gouvernement malien a transféré les actifs des collèges Horizon du Mali, proches de l'opposant et prédicateur turc Fethullah Gülen, à la fondation Maarif du gouvernement turc. Et, pour une rentrée scolaire apaisée - elle commence lundi 9 octobre -, les autorités maliennes et turques ont décidé de mettre en place une administration provisoire. Mais, pour le moment, les parents des 3 000 élèves concernés sont divisés sur le sujet.

L’administration provisoire des collèges ex-Horizon, devenus collèges Maarif, du nom de la fondation d’Etat turque, comprendra un directeur et un financier, nommés par l’Etat malien, ainsi que des représentants des enseignants, des parents d’élèves et un membre de la fondation Maarif de Turquie.

Pour le président délégué de cette fondation turque alliée du gouvernement malien, c’est un bon compromis. « On va ouvrir l’école tranquillement pour les enfants du Mali le 9 octobre. On suit le programme du ministère de l’Education nationale du Mali. On continue avec les mêmes élèves, on continue. On ne veut pas une chose : le groupe minoritaire - les terroristes -, les enseignants turcs », déclare Yavuz Hasan.

Les parents d’élèves sont divisés sur la question

Mais, pour le moment, les parents d’élèves sont divisés sur la question. « Nous voulions que cette équipe turque de l’équipe sortante puisse faire partie du comité provisoire. S’il y a des parents qui veulent Maarif, ils pourront aller avec Maarif. Nous, on a simplement dit que, on a des réserves sur Maarif. Ceux qui ne veulent pas, certainement, vont chercher une [autre] école pour leurs enfants », remarque Mamadou Coulibaly de l’association des parents d’élèves.

Une assemblée générale des parents des 3 000 élèves est prévue ce samedi 7 octobre 2017. Mais, d’ores et déjà, pour ne pas être otages de la situation, des élèves ont été inscrits dans d’autres écoles.