Epidémie de peste à Madagascar: la rentrée scolaire une fois de plus repoussée

Des enfants portants des masques de protection pour éviter la transmission du virus de la peste dans les rues d'Antananarivo, le 2 octobre 2017.
© RIJASOLO / AFP

Les cours devaient reprendre ce lundi 23 octobre dans les zones touchées par l'épidémie de peste, mais le ministère malgache de l’Education nationale a décidé de repousser la rentrée scolaire, les enseignements sont finalement suspendus jusqu'au 5 novembre. Selon les derniers chiffres transmis par le ministère de la Santé publique samedi, 107 personnes sont mortes de la peste à Madagascar et 1 104 cas ont été recensés. Les villes d'Antananarivo, Tamatave et Fianarantsoa, entre autres, sont concernées par ce deuxième report de la rentrée. 

Dans les rues d'Antananarivo, enfants et adolescents profitent des beaux jours. Cela fait trois semaines que les cours ont été suspendus à cause de l'épidémie de peste. Ici, cette suspension des cours, les élèves l'appellent « les vacances de peste ».

Des vacances en demi-teinte pour Toaina, 9 ans. « On n'a pas encore commencé l'école donc je joue, je m'amuse. Mais la peste, ça ne me fait pas trop rire. Je suis contente d'être en vacances et en même temps, ce n’est pas super non plus », dit-elle.

Tanjona est en classe de terminale. « Je suis un peu gêné parce qu'on n’étudie pas, avoue-t-il. Il n'y a pas grand-chose à faire. C'est un peu bizarre cette situation. La plupart du temps je reste à la maison ou je joue au basket avec mes amis. »

Les parents, eux, sont inquiets. Dina Andriamitantsoa commence à trouver le temps long. « Ils n'ont pas encore étudié, mais nous avons déjà payé les frais de scolarité pour ce mois-ci. Mais ce qui me tracasse c'est que mes enfants sont en train de s'habituer à ne pas aller à l'école. Ils seront sûrement un peu rouillés quand ils vont devoir retourner en cours », dit cette mère de famille.

Hanta Razafindratsana n'attend pas la rentrée pour faire étudier ses deux enfants. « J'essaie de les faire étudier à la maison. Je les laisse jouer aussi parce que la rentrée n'a pas encore commencé en fait. Mais je leur fais réviser les leçons de l'année dernière », assure-t-elle.

Le ministère de l'Education nationale a annoncé la mise en place d'un comité de vigilance et d'une salle d'isolement dans toutes les écoles dès le 6 novembre. Chaque élève sera examiné dans cette salle d'isolement avant le début des cours pour vérifier s'il présente des symptômes de la peste.

(Re) lire : Madagascar: les écoles de la capitale traitées contre le risque de peste
 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.