Congo: contrat de confiance entre consommateurs et le réseau de téléphonie MTN

Au Congo-Brazzaville, MTN Congo est souvent accusé de vol et de tarifications abusives.
© Will Boase/Bloomberg via Getty Images

Bien que reconnu comme l’un des meilleurs réseaux de téléphonie mobile du Congo-Brazzaville, MTN Congo est souvent accusé de vol et de tarifications abusives. Des accusations rejetées par ses responsables qui sont parvenus lundi 23 octobre à un contrat de confiance avec les associations des consommateurs qui vont désormais suivre ses prestations à la lettre et surtout lui faire parvenir les plaintes des abonnés.

« En réalité il n'y a jamais eu de vol de crédit ; en réalité il n'y a jamais eu de tarifications abusives. » C'est en ces termes que se défend Djibril Ouattara, directeur général de MTN Congo, filiale d'une multinationale sud-africaine, considérée pourtant comme l’un des meilleurs réseaux de téléphonie mobile de la place.

Avec les associations de consommateurs, cette société a conclu un partenariat dit contrat de confiance qui permet de suivre ses prestations. « Nous avons mis en place un certain nombre de mesures pour que cette perception (de vol de crédit et de tarifications abusives, ndlr) soit changée ; et nous verrons tous les trois mois s'il y a des choses qui peuvent donner cette perception et nous travaillerons pour les changer », a confié Djibril Ouattara.

Le secrétaire exécutif de l'Observatoire des droits des consommateurs, Mermans Babounga, donne tout le sens de ce cadre de concertation : « Avec ce cadre nous aurons désormais l'occasion de pouvoir discuter directement sur les différentes plaintes des consommateurs qui restaient sans suite, il faut le dire : on écrivait et MTN ne répondait jamais à nos correspondances. Et, aujourd'hui à travers ce cadre, nous pensons que les consommateurs auront désormais les réponses à leurs plaintes », a-t-il dit.

Ce cadre de concertation est l'aboutissement des négociations engagées et coordonnées par l'Agence de régulation des postes et communications électroniques (ARPCE).

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.