Congo: contrat de confiance entre consommateurs et le réseau de téléphonie MTN

Au Congo-Brazzaville, MTN Congo est souvent accusé de vol et de tarifications abusives.
© Will Boase/Bloomberg via Getty Images

Bien que reconnu comme l’un des meilleurs réseaux de téléphonie mobile du Congo-Brazzaville, MTN Congo est souvent accusé de vol et de tarifications abusives. Des accusations rejetées par ses responsables qui sont parvenus lundi 23 octobre à un contrat de confiance avec les associations des consommateurs qui vont désormais suivre ses prestations à la lettre et surtout lui faire parvenir les plaintes des abonnés.

« En réalité il n'y a jamais eu de vol de crédit ; en réalité il n'y a jamais eu de tarifications abusives. » C'est en ces termes que se défend Djibril Ouattara, directeur général de MTN Congo, filiale d'une multinationale sud-africaine, considérée pourtant comme l’un des meilleurs réseaux de téléphonie mobile de la place.

Avec les associations de consommateurs, cette société a conclu un partenariat dit contrat de confiance qui permet de suivre ses prestations. « Nous avons mis en place un certain nombre de mesures pour que cette perception (de vol de crédit et de tarifications abusives, ndlr) soit changée ; et nous verrons tous les trois mois s'il y a des choses qui peuvent donner cette perception et nous travaillerons pour les changer », a confié Djibril Ouattara.

Le secrétaire exécutif de l'Observatoire des droits des consommateurs, Mermans Babounga, donne tout le sens de ce cadre de concertation : « Avec ce cadre nous aurons désormais l'occasion de pouvoir discuter directement sur les différentes plaintes des consommateurs qui restaient sans suite, il faut le dire : on écrivait et MTN ne répondait jamais à nos correspondances. Et, aujourd'hui à travers ce cadre, nous pensons que les consommateurs auront désormais les réponses à leurs plaintes », a-t-il dit.

Ce cadre de concertation est l'aboutissement des négociations engagées et coordonnées par l'Agence de régulation des postes et communications électroniques (ARPCE).