Madagascar: les prix du riz s'envolent

Une rizière près de Fort Dauphin, à Madagascar (photo d'illustration).
© Getty Images/Olivier Cirendini

Ces dernières semaines à Madagascar, le prix du kilo de riz n'a cessé d'augmenter. Une situation qui inquiète les Malgaches. Ces derniers en mangent à chaque repas. Ce sont plus de 2 millions de tonnes de riz par an qui sont consommées à Madagascar. Le ministre du Commerce et de la consommation a promis une importation massive pour faire baisser les prix.

Sur les marchés d'Antananarivo, le kilo de « vary gasy », le riz premier prix, considéré comme à la portée de tous, a atteint les 2 200 ariary, environ 60 centimes d'euros. Un riz que les Malgaches achètent 1 600 ariary le kilo d'ordinaire.

Cette hausse s'explique d'abord par les mauvaises récoltes de cette année. La sécheresse a touché les régions rizicoles de Madagascar, et notamment l'Alaotra Mangoro, province à l'est d'Antananarivo, considérée comme le grenier à riz du pays. Dans le nord-est de la Grande Île, dans la région de Sava, le cyclone Enawo a détruit 80% des rizières au mois de mars.

Un manque considérable pour faire face à la période de soudure qui a débuté ce mois-ci et qui s'étend jusqu'au mois d'avril.

Pour éviter la pénurie et revenir à un prix abordable du kilo de riz, le ministre du Commerce et de la consommation, Nourdine Chabani, mise sur une importation massive. « Les besoins sont estimés à 136 000 tonnes d'ici la fin de l'année, mais nous ne les avons pas », indique-t-il. En tout, Madagascar aura importé près de 400 000 tonnes de riz cette année contre 250 000 habituellement.