Afrique: la jeunesse, un potentiel prometteur dans lequel il faut investir

D'ici 2030, il y aura 750 millions de jeunes sur le continent africain.
© AFP PHOTO/Steve TERILL

L'Unicef a présenté jeudi 26 octobre à Johannesburg un rapport intitulé « Génération 2030 », qui se penche sur le futur démographique de l'Afrique et sur ses défis. D'ici 2050, la population africaine va doubler, passant de 1,2 milliard d'habitants à 2,5 milliards. D'ici là, le continent comptera un milliard d'enfants et de jeunes. Un « potentiel démographique » énorme, selon l'Unicef, mais pour en tirer les bénéfices, des investissements sont nécessaires dès à présent à destination de cette population clé.

La moitié de la population africaine a moins de 18 ans. D'ici 2030, les jeunes seront 750 millions sur le continent.

Un véritable « potentiel démographique », explique David Anthony, qui a chapeauté le rapport « Génération 2030 » publié par l'Unicef. « Il y aura alors dans de nombreux pays africains ce qu'on appelle "une fenêtre d'opportunité" avec une population active très jeune et cela crée la possibilité de "bénéfices démographiques" avec une croissance rapide, un fort taux d'emploi et une sortie de la pauvreté pour de nombreux foyers », explique-t-il.

A (RE)LIRE → Démographie : la jeunesse africaine, un risque ou un potentiel ?

Mais des investissements importants sont nécessaires pour concrétiser ce scénario prometteur. « D'ici cinq à dix ans, il sera peut-être déjà trop tard. La priorité, c'est : un, apporter les services de base, de l'eau, de la nourriture, des sanitaires, un système de santé pour tous les enfants et jeunes ; deux, améliorer l'éducation ; et trois, promouvoir et protéger les femmes et les jeunes filles », énumère-t-il.

Concrètement, l'Afrique aura besoin de 5,6 millions de personnels médicaux en plus et de 5,8 millions de nouveaux professeurs d'ici 2030 afin de répondre aux besoins d'une population en pleine croissance.

Sans politique adaptée à destination de la jeunesse, le rapport de l'Unicef met en garde contre une possible « catastrophe démographique », « caractérisée par un chômage de masse et une forte instabilité ».

Lire le rapport « Génération 2030 »

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.