Republier
Burkina Faso

Burkina Faso: Yacouba Isaac Zida de nouveau dans le collimateur de la justice

L'ex-Premier ministre burkinabè Yacouba Isaac Zida est aujourd'hui réfugié au Canada.
© AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO

Au Burkina Faso, l'ex-Premier ministre Yacouba Isaac Zida est dans le collimateur de la justice. Les juges d'instruction souhaitent l'entendre dans le cadre de l'enquête sur la répression des manifestants durant l'insurrection populaire d'octobre 2014. Au moment des faits, c'est Yacouba Isaac Zida qui était le chef des opérations de l'ex-régiment de sécurité présidentielle sur le terrain. Mais depuis la fin de la transition, il s'est réfugié au Canada et une procédure militaire pour désertion en temps de paix l'a rayé des effectifs des forces armées burkinabè.

Le procureur du Faso demande l'audition de l'ex-Premier ministre Yacouba Isaac Zida refugié au Canada depuis l'élection de Roch Marc Christian Kaboré. Selon un communiqué de la procureure une demande « d'entraide judiciaire pénale » à l'effet d'entendre le général Yacouba Isaac Zida été transmise aux autorités canadiennes.

Le nom de Yacouba Isaac Zida apparait dans le rapport d'enquête sur les répressions des manifestants durant l'insurrection populaire d'octobre 2014. Au moment des faits, le lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida était le chef de corps adjoint et le chef des opérations de l'ex-régiment de sécurité présidentielle sur le terrain.

L'insurrection populaire a fait une trentaine de morts et sur la cartographie du déploiement des forces, les enquêteurs pointent du doigt les chefs militaires parmi lesquels l'ex-Premier ministre. Les juges d'instruction ont déjà inculpé et placé sous mandat de dépôt 17 personnes pour tentative de meurtre, assassinat, coups et blessures volontaires dans ce dossier.

La commission d'enquête avait souhaité entendre le général Zida mais celui-ci n’a pas donné suite aux différentes convocations et courriers des enquêteurs. C'est pour ces raisons que les juges d'instruction souhaitent se rendre au Canada afin de procéder à son audition.

Hormis ce dossier sur l'insurrection populaire, le général Yacouba Isaac Zida est soupçonné de malversations financières au moment où il occupait le fauteuil présidentiel au lendemain de la chute de Blaise Compaoré et à la primature où de fortes sommes d'argent ont été sorties des caisses sans pièces justificatives.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.