Togo: réuni en congrès, le parti au pouvoir cherche un nouveau souffle

Le Togolais Faure Gnassingbé.
© ISSOUF SANOGO / AFP

L'Union pour la République, le parti au pouvoir, est en congrès depuis ce samedi à Tsévié, ville située à 35 km au nord de Lomé. C’est ce congrès qui permettra de réorganiser le parti, au moment où le Togo est secoué par une grave crise politique, l’opposition appelant au départ de Faure Gnassingbé.

Un peu plus de 2 000 délégués venus de toutes les préfectures du pays sont réunis pendant ces deux jours, sous une tente climatisée au stade de Tsévié pour redynamiser le parti créé en 2012.

Faure Gnassingbé, le président du parti, est arrivé sur les lieux dans une liesse populaire, ovationné par la foule.

Dans une courte intervention avant l’ouverture du congrès, le chef de l'Etat a appelé les délégués à travailler dans un climat apaisé pour doter le parti de bons organes et d’une bonne organisation pour être efficace au service du Togo.

« Nous avons suffisamment démontré que nous sommes forts, nous sommes confiants, nous sommes optimistes, a lancé le président aux congressistes pour sa première déclaration publique depuis le début des manifestations de contestation de l’opposition, il y a bientôt deux mois. La vérité finira par triompher », a-t-il enchaîné.

Les travaux du congrès ont été ouverts par le Premier ministre, Komi Sélom Klassou qui a annoncé quelques pistes pour les travaux, parmi lesquelles un comité d’éthique en vue de promouvoir de nouvelles valeurs et un nouveau type de militant.

Pour la sérénité des travaux et éviter les fuites du débat, les téléphones étaient interdits dans la salle.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.