RDC: depuis sa prison, Jean-Pierre Bemba appelle à l'union de l'opposition

Jean-Pierre Bemba lors de son procès à La Haye, le 21 mars 2016.
© REUTERS/JERRY LAMPEN/Pool

En RDC, le chef du deuxième parti d'opposition du pays appelle à l'union de l'opposition et de la société civile pour revendiquer l'alternance depuis sa prison à La Haye. Jean-Pierre Bemba, président du Mouvement de libération du Congo, a en effet lancé cet appel depuis sa cellule à la CPI où il est détenu après avoir été condamné à 18 ans de prison pour crimes de guerres et crimes contre l'humanité.

« Je lance un appel à tous les congolais », écrit Jean-Pierre Bemba dans son message publié sur Internet « au nord comme au sud, à l'est comme à l'ouest ». Un appel à s'unir dans une grande « coalition » pour « revendiquer une alternance démocratique ».

Le président du deuxième parti d'opposition au Congo part du constat que tout le monde semble faire : les élections devaient se tenir d'abord en 2016 puis au plus tard en décembre 2017 et deux mois de cette échéance rien ne semble indiquer qu'elles auront bien lieu.

Que faut-il faire concrètement ? L'ex vice-président congolais ne répond pas à cette question mais appelle l'opposition et la société civile à s'organiser pour avoir « un objectif commun » et « mener des actions concrètes ».

Le chef du MLC est détenu à La Haye depuis 2008 mais il reste une figure importante de l'opposition au Congo. Son appel n'est donc pas passé inaperçu. Le Rassemblement qui réunit le principal parti d'oppositon congolais l'UDPS et le G7 entre autres s'est dit « favorable à cette démarche d'union des forces ».

« Il n'est pas question de créer une autre plateforme » a commenté le porte-parole du G7 Christophe Lutundula. « Mais il faut coordonner les actions », a-t-il ajouté. A voir si l'ensemble des acteurs de l'opposition vont parvenir maintenant à lancer une dynamique commune.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.