Sommet de la Cemac: les pays membres doivent diversifier leur économie

Une rue de Ndjamena en juin 2015. (Photo d'illustration)
© BRAHIM ADJI / AFP

Les questions économiques devraient une fois de plus occuper les débats au sommet de la Cemac qui s'ouvre à Ndjamena. La zone monétaire d'Afrique centrale est toujours confrontée à une faible croissance en raison de la chute du prix du pétrole fin 2014. Cette année le Fonds monétaire international a volé au secours de quatre des six pays de la zone. Mais le Congo et la Guinée Equatoriale qui n'ont toujours pas conclu de programme avec le FMI connaissent toujours de graves difficultés.

La zone Cemac est convalescente. Après une chute brutale de sa croissance en 2015 et 2016, elle devrait connaître une année 2017 un peu moins difficile avec une croissance anticipée d'environ 1 %. Mais le malade est encore loin d'être guéri. Il a fallu l'intervention du FMI auprès de quatre pays, Cameroun, Gabon, RCA et Tchad cette année, pour éviter une crise monétaire et donc une dévaluation.

Le Fonds a négocié avec ces pays des programmes d'ajustement et injecté des centaines de milliards de francs CFA pour rétablir les équilibres, car la chute des cours du pétrole fin 2014 a ruiné les Etats. Ils ont dû puiser dans leurs réserves de change et réduire drastiquement leurs dépenses budgétaires. Dans un pays comme le Tchad, la production de coton est en chute libre, le gouvernement étant dans l'incapacité de payer les cotonculteurs. Si Le Cameroun et le Gabon s'en sortent mieux, deux pays sont toujours plongés en plein marasme. La Guinée équatoriale a connu cinq années de récession. Deux pour le Congo. Et ces pays n'ont toujours pas conclu d'accord avec le FMI.

La zone Cemac doit diversifier son économie trop dépendante des matières premières. Elle doit mieux gérer ses ressources publiques. Voilà ce que martèlent les experts. Le chemin vers la guérison est long et sera encore douloureux. A noter qu'en marge du sommet, l'ancien Premier ministre gabonais Daniel Ona Ondo est devenu président de la commission de la Cemac.