Sénégal: Dakar aura bientôt son nouvel aéroport

Vue générale de l'aéroport Blaise Diagne à Diass, à 50 km de la capitale.
© SEYLLOU / AFP

Dernières finitions, nettoyages des salles et visites guidées des journalistes au nouvel aéroport Blaise Diagne, à 47 km de la capitale. Au Sénégal, on se prépare à l'arrivée des premiers vols le 7 décembre. Un conseil interministériel s'est tenu ce mardi pour faire le point sur les derniers réglages. Cela fait dix ans que Dakar attend son nouvel aéroport, dont les travaux ont débuté en 2007. Un projet décrié.

Le gouvernement promet que ce 7 décembre à partir de 12 heures, tous les vols à destination de Dakar atterriront au nouvel Aéroport international Blaise Diagne (AIBD). Il faut dire que l'Etat sénégalais a fait face à une multitude de critiques liées à l'immense retard dans la livraison de l'aéroport ou à des questionnements sur l'accessibilité des nouvelles infrastructures.

Pour Seydou Guèye, porte-parole du gouvernement, le nouvel aéroport est une première étape vers la transformation de Dakar en hub régional de l'aviation civile : « Vous avez compris, avec cet aéroport, nous avons totalement changé d’échelle. Il ne s’agit plus d’un aéroport comme celui de Dakar. Nous escomptons cinq millions de passagers dans cinq ans, et dix millions en 2035. Et c’est cela, la perspective du Plan Sénégal émergent [PSE], c’est son changement d’échelle, donc changement de paradigme, mais dans une perspective de développement. »

Depuis 1947, Dakar ne dispose que d'un seul aéroport civil, très proche du centre-ville. Le nouvel aéroport Blaise Diagne, à 47 km de la capitale, accessible via la nouvelle autoroute, fait partie d'un plan visant à désengorger la capitale surpeuplée et très polluée, et à développer de nouveaux pôles économiques.